top of page

Les artistes

Exposition 2024 du 12 au 22 Juin

Marie elsa

Marielsa Niels 

Portrait Marielsa NIels.jpg

Née en 1986, Marielsa Niels est auteure photographedepuis 2007. Elle vit à Clermont-Ferrand. Représentépar la galerie Vrais Rêves, son travail est égalementdistribué par le studio Hans Lucas. L’individu est la pierre angulaire des recherches de Marielsa Niels : qu’ils’agisse de mettre en lumière avec humour les carcans, les incohérences ou les stéréotypes rencontrés par cetanimal social ou de s’interroger sur les mécanismes des phénomènes intimes, complexes et intrinsèques qui participent à la construction de chacun d’entre nous. Ses travaux ont été présentés aux festivals Encontrosde Imagem et en partenariat avec le Centre Photographique L’Hôtel Fontfreyde, Nicéphore +, enprojection au cours des Nuits de l’année puis de Réponse Photo et Fotofever à Arles, en exposition personnelle à la galerie Vrais Rêves, au Musée de Salford, au festival Photo Münsingen en Suisse(...). En2023 elle reçoit une bourse à la création de TEDxClermont à l’issu de la résidence expérimentalemise en place par l’Association Culturelle Mo(uve)ments. En 2024 c’est la structure Diaphane qui l’accueille pour une nouvelle résidence de création. Parallèlement, elle se voit confier des commandesartistiques par des institutions publiques et privées, qui laissent place à l’interprétation de l’auteure sur les sujets qui lui sont proposés et soumis (notamment : « Europe at home » confiée par Clermont 2028, commande de l’Association des Bibliothécaires de France-Auvergne contre les poncifs de leur métier, ...). Anne Eléonore Gagnon

JB

Jean-Baptiste Lyonnet

FB_IMG_1687268064297.jpg

D’un côté la nature, nue, brute à son état originelle, et de l’autre une civilisation grandissante avec son architecture toujours plus démesurée et omniprésente. Cette dualité a nourri mon inspiration et mon travail, en me questionnant sur le rapport que nous entretenons avec l’espace et la façon dont nous l’appréhendons. L’émotion ressentie devant la force brute des éléments naturels, en coexistence avec la complexité vibrante des cités, nous rappelle le fragile équilibre de notre cohabitation. Une ville, posée au sein de la nature, possède sa propre silhouette, sa propre physionomie en fonction des fleuves ou montagnes qui la borde. Vivantes et complexes toutes deux, elles évoluent avec leurs forces et fragilités. Je cherche à restituer dans mes toiles ces sensations et émotions, en tentant de capter le flottement de la lumière, de suivre la fuite des nuages, de pénétrer la trame des métropoles et leurs scintillements. J’explore de grands espaces aux horizons noyés, des océans à l’assaut des limites et je cherche à voir derrière ces paysages, les mystères de terres inconnues. J’observe avec attention la vie sous toutes ses formes, ses couleurs, ses instants furtifs et des images qui se découvrent. Sans esquisse, sans schéma préconçu, je scrute l’instant propice, la vision qui va s’imposer avec certitude, pour en cueillir son étincelle. Je peins le ciel, l’océan, les roches et sa poussière, les immeubles et leurs reflets, venus des mondes nébuleux de la mémoire, remettant en question mon rapport à l’univers. J’écoute les messages venus de temps enfouis, de rêves et de souvenirs, d’ambiances à retrouver. Mon but est d’être fidèle au passage délicat de l’intérieur vers l’extérieur qui guide le geste,

et ainsi partager ma réalité intérieure. Peindre est un voyage initiatique dans des univers  oniriques. Je guette sur la toile l’instant décisif où doit naître, comme une apparition, la force évidente de l’énergie vitale, un instant volé à l’éternité.

Antoinette

Antoinette Chatelain 

1675326726610.jpeg

Enfant, Antoinette Châtelain grandit entourée des bronzes poétiques de la peintre et sculptriceForézienne Emma Thiollier, son arrière-grande tante. Émerveillée, l’envie de sculpter germe déjà en elle. Jeune adulte elle intègre des cours du soir dans différents ateliers. Puis ressentant de plus en plus le besoin de suivre l’élan créatif qu’elle ressent ensculptant, elle quitte son travail et installe son atelier dans la campagne bourguignonne. Elle fera sapremière exposition en 2010.

Ses sculptures sont figuratives, inspirées de tranches de vie. Elle puise son inspiration dans la simplicité du quotidien. Elle retranscrit le lien à soi et aux autresdans une attitude, une expression, un geste, un mouvement du corps. C’est le dialogue intime entre la matière et ses ressentis qui la guide durant le façonnage.

Pour elle, c'est toujours une surprise de voir l’inconnuse dévoiler, ce surplus de vie s'inscrire dans la terreou dans le bronze.

 

« Le but de la sculpture, c’est d’abord la joie de celuiqui la fait. On doit y sentir sa main, sa passion » G Richier

MARI

Mari Niazashvili

IMG_20231119_185207_689.jpg

Artiste Géorgienne, née le 27 juin 1999 à Tbilissi. Ence moment je suis volontaire au Corum Saint Jean àClermont-Ferrand. J’organise des animations artistiques pour les jeunes. 

Mon rôle au-delà de l’exposition de mon travail est de fédérer un groupe de jeunes travailleurs basés au Corum Saint-jean. Ces jeunes ont une appétence pour l’art… L’objectif est de les faire grandir grâce à l’art et de leur montrer que tout est possible…

 

La plupart de mes œuvres montrent des émotionsnées du plus profond de l’âme. Je travailleprincipalement à la peinture à l’huile, mes œuvresmontrent plutôt les symboles des sentiments, utilisantles dynamiques des couleurs et les changementsesthétiques de l’ombre à la lumière.

Claude

Claude Legrand

210294546_462226888389594_7983512920074203156_n.jpg

Claude Legrand, né le 8 mai 1966 à Savigny-sur-Orge dans l'Essonne est un peintre français.

Il partage son temps entre son atelier de Clermont-Ferrand dans le Puy-de-Dôme et celui de Saint-Bonnet-de-Condat dans le Cantal.

Les œuvres de Claude Legrand se caractérisent par leur abondance de couleurs vives et leur composition audacieuse. Il puise son inspiration dans la nature, les paysages urbains et les émotions humaines. Son travail explore la relation complexe entre la lumière et l'ombre, et il crée des effets visuels saisissants en jouant avec les contrastes et les textures.

Au fil des années, Claude Legrand a participé à de nombreuses expositions collectives et individuelles, tant en France qu'à l'étranger. Ses œuvres ont été largement saluées par la critique et ont trouvé leur place dans de nombreuses collections privées et publiques.